Les Mérinos victorieux en déplacement à Caumont.

Pour la première rencontre officielle de la saison, St Martin XIII se déplaçait en terre caumontoise chez le champion de France fédérale en titre, ce dimanche 7 octobre. L'équipe Mérinos débuta la rencontre sur les chapeaux de roues avec un essai de Brandon Laventure transformé par Fabien Gellet. Puis démarra le festival de Forent Ollagnier et de Fabien Gellet qui inscrivirent à eux 2 les 6 autres essais dont la majorité furent transformés par Fabien Gellet, le grand bonhomme du match.Caumont ne pouvant réduire le score que par 2 essais, St Martin l'emporte finalement pa 40 à 10.

 Côté positif: les soutiens du porteur du ballon, aussi bien lors des percussions d'avants que lors des percées. La discipline, l'envie de jouer et la correction dans le jeu. A améliorer; la réalisation du tenu, de nombreuses fois sanctionnés par l'arbitre respectant à la lettre les nouvelles directives du talonnage, ainsi que la défense autour du tenu et bien sûr le plan de jeu offensif.

 Prochain match: dimanche 14 octobre  avec LE DEPLACEMENT A Vedène, à 15h.

 

 Les U15 et U17, ont vu leurs rencontres reportées à cause du violent orage qui sévissait à Cavaillon, dimanche matin.

 Ils débuteront donc leur saison par le tournoi à IX à Salon le dimanche 14 oct.

 

 L'Ecole de rugby, version Yannick Claudet, a participé au tournoi de lancement du samedi 6 octobre à Avignon, complexe de la Souvine.

 Les effectifs étant en pleine reconstruction, l'encadrement a comme premier objectif de former et souder les groupes joueurs et d'intégrer les parents à la vie de l'école et du club.

 Photo jointe : délégation de l'école des Mérinos autour du bouclier du champion d'Elite d'Avignon.

La saison est lancée chez les Mérinos !

L'équipe loisir a lancé officiellement la saison des Mérinos. Invitée à participer au tournoi du melon à Cavaillon du samedi 22 septembre, elle a brillament remporté le trophée qui rassemblait 10 équipes. 

L'école de rugby a lancé sa saison ce samedi 29 septembre en participant au tournoi Guy Vincent à Cheval Blanc. La première sortie de la troupe à Yannick Claudet, nouveau responsable de l'Ecole. Les résultats sportifs sont un peu mitigés dans ce tournoi, avant d'attaquer la saison du challenge Rojer Jourdan La Provence. Cela démarrera ce samedi 6 ocotbre avec le tournoi à Avignon (complexe de la Souvine), les Mérinos seront là pour se tester face aux régionaux.

Les seniors vont , enfin, démarrer leur championnat en se déplaçant encore en terre vauclusienne à Caumont le dimanche 7 octobre. Les caumontois derniers champions de France de fédérale 1, sont un peu l'inconnu pour les Mérinos qui les avaient affrontés en Coupe de France l'an dernier. St Martin s'était aperçu que sur son terrain, Caumont est très difficile à manoeuvrer, soutenu par un public de passionnés.

L'entraîneur Jérémy Blanchecotte pourra compter sur ses recrues et sur les joueurs à jour administrativement, avec seulement un match de préparation, perdu contre Salon, mais après des séances d'entrainement bien suivies malgré les chaleurs, les Mérinos seront  prêt pour le jour J.

Les minimes et cadets vont débuter la saison par un tournoi départemantal de rugby à 9 le dimanche 7 octobre regroupant les équipes de Marseille, Salon et St Martin.

Les rugbymen de St Martin XIII en rodage face à Salon.

Dans le cadre de sa préparation de pré saison, St Martin s'est déplacé à Salon ce dimanche 16 septembre pour y rencontrer son voisin qui officie en Elite 2, c'est à dire la division supérieure.

Pour ce faire l'entraîneur Jérémy Blanchecotte avait retenu 21 joueurs dont 2 juniors pour affronter une équipe mixte Elite2/juniors.

A cause de la chaleur la rencontre se joua en 4 quarts temps de 20 mn. Le premier quart fut celui de St Martin qui mena parfaitement ses chaines de tenus au maximum mais n'arriva pas à toutes les concrétiser par des points. Florent Ollagnier, déflora la arqua et inscrivit le 1er essai Mérinos de la saison. Gautier Gérin en l'absence des butteurs attitrés le transforma (0-6). Après la mini pause, Salon se montra plus accrocheur tandis que St Martin accentua  son avantage par Hugo Ollagnier (0-12) l'ancien capitaine des juniors marqua son 1er essai en tant que senior . Mais avant la mi temps Salon profita d'un coup de mou dans la défense st martioise pour revenir au score 12 à 6. En seconde mi temps, les bonnes dispositions du début de la rencontre de St Martin s'émoussèrent. Son jeu devint un peu poussif et monocorde. En face Salon se montra plus appliqué et parvint à marquer 2 essais dont un sur la corne pour remporter la rencontre 18 à 12. On pourra noter les rentrées de 8 nouveaux ( retours au club), Brandon et Christopher Laventure, Miguel Robillard, Mickaël Picavet-Mistral, Nicolas Company,  Nathan Icher, Yvan Bourret et Théo Hernandez. Les premiers blessés sont aussi à déplorer: Hugo Martinez (genou), Bastien Honnorat (nez) et Nicolas Company ( cuisse) .

L'entraîneur ayant "fait tourner" au maximum son effectif cela explique le manque de fluidité dans la circulation du ballon et les fautes défensives autour du tenu. Néanmoins sur certaines actions St Martin a percé la défense salonaise mais faute de soutien cela n'alla pas au bout. Le groupe st martinois, plus consistant que l'an passé, va passer à l'étape supérieure dès ce samedi 22 septembre où est programmée une rencontre juniors seniors locaux avant de partager un repas tout en regardant la demi finale australienne diffusée à la Grange.

Les Mérinos battus... mais pas abattus !

Dimanche 13 mai 2018 à Toulon
Stade Léo Lagrange 15:00
1/2 de finale du championnat de France DN1
Arbitrage : M. Lannes
Temps frais et humide

Toulon XIII 26 : 22 Saint-Martin XIII
(mt 08: 18)


Pour Saint Martin : 4 essais (Carrié, 17 ; Ollagnier, 24; Fabien Gellet, 38; Gérin, 74) ; 3 transformations ; 1 pénalité (30)
Pour Toulon: 5 essais (10, 20, 57, 63, 68) ; 3 transformations ; 1 pénalité (79)
Cartons jaunes : Toulon, 2 (36, 70)

Saint Martin XIII : Lignon, Garcia, Aguera, Martinez, Massille, Lombard, Gerin, Chaput, Escapa (cap), Morel, Ollagnier, Grougnard, M.Gellet, F.Gellet, Carrié, Michel, Fertie

Partis le matin sous une pluie battante, les Saint-Martinois parvenaient à Toulon sous un ciel menaçant mais qui permit aux acteurs de disputer la partie au sec.
Il s'agissait de la 5e confrontation de la saison entre maritimes et cravens et chacun était resté maître sur ses terres. Néanmoins l'obstacle promettait de s'avérer de taille puisque les toulonnais avaient l'avantage de recevoir pour cette demi-finale, au bénéfice d'un meilleur classement obtenu à l'issue de la phase de poule.
Un début de match équilibré entre deux formations qui se connaissent bien avec quelques fautes de mains dues à l'humidité du terrain.
A la 10e minute, les provençaux encaissent un essai en force.
Les Mérinos répliquent 7 minutes plus tard par Carrié sur son aile gauche à la conclusion d'un beau mouvement de passes. Hélas sur le coup de renvoi, Lignon récupère un ballon dans ses 20m mais il se fait arracher le ballon par un toulonnais qui en profite pour filer à l'essai. C'est Ollagnier qui remet les siens dans le sens de la marche après avoir exploité un bon intervalle (24). Une pénalité à la demi-heure de jeu place les Mérinos à quatre longueur des varois, réduits à 12 à la 36e minute. Ce surnombre sera exploité à la 38e minute par Fabien Gellet qui permet aux Mérinos de virer à la pause avec une avance de 10 points (8:18).
Le 2d acte s'ouvre sur une domination territoriale des Saint-Martinois qui campent à 3 reprises dans les 20m toulonnais. Mais ils s'avéreront incapables de convertir cette occupation au niveau du tableau d'affichage du fait de fautes de mains au moment de la dernière passe ou de jeu au pied approximatif. Qui ne marque s'expose au pire... cet adage se vérifiera aux dépens des Mérinos qui vont peu à peu se cantonner à un travail exclusivement défensif et laisser une partie de leur lucidité dans cette débauche d'efforts. Les Varois vont repasser devant en inscrivant 3 essais en dix minutes et mènent à 10 minutes de la fin sur le score de 22 à 18.
A la 74e minute, un toulonnais commet un en-avant dans son en-but à la réception d'une chandelle et Gérin, bien placé, peut aplatir et remettre ses coéquipiers à 2 points. L'essai n'étant pas transformé et, en dépit d'ultimes efforts, les cravens échoueront à 4 longueurs (26:22).
Toulon est tout heureux de remporter le gain du match car St Martin s'est montré très menaçant mais des erreus inhabituel
Il faudra très vite évacuer la frustration pour se projeter sur l'autre demi-finale à jouer, en coupe de France ce dimanche 20 mai à Trentels (lot et Garonne), contre une équipe véloce et joueuse chez qui les Mérinos s'étaient imposés l'an dernier d'un tout petit point à l'ultime seconde du match. Gageons que le coach et les dirigeants sauront remotiver leurs troupes pour ne pas manquer ce rendez-vous.

Page 1 sur 18